The Park and Gardens of the Chateau de Chantore were a great surprise, as I believe they were for the new young owners, who made discovery after discovery when they looked more closely at their purchase. Attracted by the scenery and the amazing view of Mont Saint Michel, and focussed on their bed and breakfast project, they discovered their garden and park in the truest sense of the term. It was a place which had run wild, but where much of its botanical wealth (including a gingko, a tulip tree, and an avenue of rhododendrons) had miraculously survived, as well as a wealth of built features such as serpentines, waterfalls (14), and rockeries… I won’t say any more. You must go and you will be welcomed with open arms by Bernard and Inascu. Chantore is in the Manche department, alongside a village called Bacilly, between Avranches and Granville.
http://www.chateaudechantore.com
http://www.normandie-tourisme.fr/pcu/parc-du-chateau-de-chantore/bacilly/fiche-PCUNOR050V51BT2W-1.html

French version : https://youtu.be/LeQoD-EKBTM

 

Le Parc et les jardins du Château de Chantore furent une énorme surprise, je crois qu'elle le fut aussi pour les jeunes propriétaires qui sont allés de découvertes en découvertes quand ils ont regardé de près leur acquisition. Attirés par le paysage et une vue imprenable sur le Mont Saint Michel, concentrés sur leur projet de chambres d'hôtes, ils ont découvert au sens propre du terme leur jardin et leur parc. C'était un lieu où la nature avait repris ses droits et où, toute une richesse botanique (gingko, tulipier, allée de rhododendrons....) avait été miraculeusement protégée, mais aussi une richesse patrimoniale, serpentines, cascades (14), ouvrages en rocaillage... Je ne vous en dis pas plus, il faut y aller, vous y serez accueillis à bras ouverts par Bernard et Inascu. Chantore, c'est dans la Manche, à côté d'un village qui s'appelle Bacilly, entre Avranches et Granville.

Quand les jardins de Normandie inspirent poètes et écrivains, natifs, de passage ou simplement amoureux des lieux.
Financé par le Comité du Tourisme de Normandie et produit par Jardin Jardinier, ce film a servi d'introduction au Colloque sur les Jardins littéraires du 9 au 12 mai 2019, organisé par l'Institut européen des Jardins et des Paysages et la Région Normandie.
Les fidèles de Jardin Jardinier retrouveront un florilège de nos productions depuis... au moins dix ans.

 

Aller au bout de ses idées, c'est bien la formule qu'a adoptée Régine dans son jardin de Pont-à-Mousson. Depuis longtemps elle souhaitait être en accord avec elle-même, produire sain, limiter au maximum son empreinte carbone... Faire ce que le bon sens lui dictait, à commencer par réduire la taille de sa maison suite au départ de ses enfants, passer à l'énergie propre (habillement gérée par son mari, Richard)...
Lauréate du Concours Jardin Jardinier 2018, et filmée par votre serviteur, Régine nous dévoile sa philosophie, son amour des plantes et son besoin de le partager. Pas besoin donc de 10.000 mètres carrés pour son bonheur, un subtile mélange de plantes d'agrément et de plantes vivrières, de petits fruitiers et de plus grands, le tout dans un climat pas toujours très facile.
Et ça marche.

Comment décrire ce petit bijou de jardin, situé à Doue en Seine et Marne, aux confins du département ? Daniel Jeunehomme est un artiste et traite son jardin comme un plasticien, place avant tout au beau. Les plantes lui ont amené la sérénité et un plaisir non dissimulé à voir la nature prendre le pas sur l'homme. Il vous fait découvrir son univers, entre déco, plantes rares, et un peu de collectionnite, mais qui peut lui en vouloir. Bienvenu à la Parmélie.

Immersion chez Françoise et Christian Bougnoux. un jardin, des jardins, que dire, rien ne leur échappe dans l'art du jardin, ils bâtissent, ils construisent, ils cultivent. Pourtant la nature n'avait pas épargné leur enthousiasme de jeunes pépiniéristes. Entre gelée du siècle et tempête de 99, le proverbe cent fois sur le métier remettra ton ouvrage pourrait coller à ces deux phénomènes. Où puisent ils leur énergie ? leur bonne humeur ? dans l'amour des autres assurément et la nature leur rend bien.

 

Le Domaine Lucinthe Idalie est le jardin secret de Gitane Carene, à côté de Deshaies. Elle voulait un jardin de fruitiers pour les faire connaître et aussi toutes leurs vertus, donc pas uniquement les arbres, mais aussi les feuilles, les racines, bref, tout ce que les anciens utilisaient ou mettaient à profit pour se soigner, se nourrir, décorer...
Gitane n'a pas son pareil pour capter son public.
Lucinthe était la grand mère de Gitane et c'est sur son terrain qu'elle a créé son verger. Un comble quand on sait qu'il n'y avait aucun fruitier à la Guadeloupe et que les Arawaks mangeaient des ... racines. 

Le jardin du Ridrel est un petit joyau conçu à quatre mains par Serge et Maryvonne Fleury. Classé Jardin remarquable depuis de nombreuses années, il représente trente sept années de travail avec des parrains, gourous, initiateurs, appelez les comme vous voulez qui ne sont autres que André Eve ou Hélène d'Andelau de la petite Rochelle à Rémalard. C'est pas mal comme inspiration, n'est-ce-pas. Quatre mains est pour ces deux jardiniers une réalité, l'un pense volumes, perspectives, je l'ai appelé "l'architecte", c'est Serge, la seconde, Maryvonne pense plantes, couleurs, harmonie, mais les deux s'autocorrigent, s'écoutent se complètent à merveille, comme une magnifique complicité au service des jardins. Même si Serge est un taiseux, son regard malicieux en dit long et ses connaissances sont infinies, tout comme Maryvonne qui a du se coller à l'interview. Si, le hasard vous amène à la Ferté-Macé, ce jardin est un incontournable.

 

 

Jardin de la rencontre est situé à Petite Mamelle, Haut De Routiers et c'est très facile à trouver puisque c'est aussi le point de départ de la randonnée vers la 3ème Chute du Carbet (97130 Capesterre-Belle-Eau). C'est Martial qui vous accueille dans son jardin, au pied de la Soufrière, quand elle ne fait pas de caprice pour se montrer. Martial était producteur de bananes, mais depuis tout petit passionné de fleurs, alors, un jour il a franchi le pas, arrêter la production des bananes pour créer son jardin avec les plantes qu'il aime. Il a ainsi créé son paradis, truffé de plantes fleuries (c'est sa marque de fabrication, la fleur), mais il est tout aussi intarissable sur les plantes médicinales. Questionnez le, il ne demande que cela et vous repartirez enrichis d'images magnifiques d'Alpinias, de Roucous (ingrédient essentiel de la cuisine guadeloupéenne, de roses de porcelaine, de bananiers (collection), de palmiers, etc Une reconversion superbe pour le plus grand bénéfice de la nature, d'ailleurs, les oiseaux, les insectes lui rendent bien. Vous pouvez aussi manger sur place des "plats-pays", mais là, il faut réserver. https://www.lejardindelarencontre.com

 

Une nouvelle page s'est tournée à Bosmelet, avec l'arrivée d'Alain Germain et de Vincent Vivès, on peut même parler d'un renouveau tant les tâches entreprises et les projets sont de grande ampleur. Entre allée de troènes tricentenaires, potager clos remodelé autrefois par Louis Benech, orangerie et chapelle, c'est tout un univers qui nous fait remonter à Collinet, le père du dessin original de ces jardins. Bosmelet, c'est aussi l'histoire contemporaine, tragique, en fait, l'une des plus importantes base de lancement de V1 durant la seconde guerre mondiale, mise à l'abri sous les arbres vénérables du parc. Aujourd'hui, Bosmelet devient plus qu'un jardin, c'est un vrai lieu dédié à l'Art, aux Arts : exposition permanente du travail d'Alain Germain, expositions temporaires et concerts dans La Chapelle. Dans l'esprit d'Alain et Vincent, l'Art des Jardins et les autres Arts pourraient bientôt cohabiter sur tout l'espace du site.