Le Domaine Lucinthe Idalie est le jardin secret de Gitane Carene, à côté de Deshaies. Elle voulait un jardin de fruitiers pour les faire connaître et aussi toutes leurs vertus, donc pas uniquement les arbres, mais aussi les feuilles, les racines, bref, tout ce que les anciens utilisaient ou mettaient à profit pour se soigner, se nourrir, décorer...
Gitane n'a pas son pareil pour capter son public.
Lucinthe était la grand mère de Gitane et c'est sur son terrain qu'elle a créé son verger. Un comble quand on sait qu'il n'y avait aucun fruitier à la Guadeloupe et que les Arawaks mangeaient des ... racines. 

Le jardin du Ridrel est un petit joyau conçu à quatre mains par Serge et Maryvonne Fleury. Classé Jardin remarquable depuis de nombreuses années, il représente trente sept années de travail avec des parrains, gourous, initiateurs, appelez les comme vous voulez qui ne sont autres que André Eve ou Hélène d'Andelau de la petite Rochelle à Rémalard. C'est pas mal comme inspiration, n'est-ce-pas. Quatre mains est pour ces deux jardiniers une réalité, l'un pense volumes, perspectives, je l'ai appelé "l'architecte", c'est Serge, la seconde, Maryvonne pense plantes, couleurs, harmonie, mais les deux s'autocorrigent, s'écoutent se complètent à merveille, comme une magnifique complicité au service des jardins. Même si Serge est un taiseux, son regard malicieux en dit long et ses connaissances sont infinies, tout comme Maryvonne qui a du se coller à l'interview. Si, le hasard vous amène à la Ferté-Macé, ce jardin est un incontournable.

 

 

Jardin de la rencontre est situé à Petite Mamelle, Haut De Routiers et c'est très facile à trouver puisque c'est aussi le point de départ de la randonnée vers la 3ème Chute du Carbet (97130 Capesterre-Belle-Eau). C'est Martial qui vous accueille dans son jardin, au pied de la Soufrière, quand elle ne fait pas de caprice pour se montrer. Martial était producteur de bananes, mais depuis tout petit passionné de fleurs, alors, un jour il a franchi le pas, arrêter la production des bananes pour créer son jardin avec les plantes qu'il aime. Il a ainsi créé son paradis, truffé de plantes fleuries (c'est sa marque de fabrication, la fleur), mais il est tout aussi intarissable sur les plantes médicinales. Questionnez le, il ne demande que cela et vous repartirez enrichis d'images magnifiques d'Alpinias, de Roucous (ingrédient essentiel de la cuisine guadeloupéenne, de roses de porcelaine, de bananiers (collection), de palmiers, etc Une reconversion superbe pour le plus grand bénéfice de la nature, d'ailleurs, les oiseaux, les insectes lui rendent bien. Vous pouvez aussi manger sur place des "plats-pays", mais là, il faut réserver. https://www.lejardindelarencontre.com

 

Une nouvelle page s'est tournée à Bosmelet, avec l'arrivée d'Alain Germain et de Vincent Vivès, on peut même parler d'un renouveau tant les tâches entreprises et les projets sont de grande ampleur. Entre allée de troènes tricentenaires, potager clos remodelé autrefois par Louis Benech, orangerie et chapelle, c'est tout un univers qui nous fait remonter à Collinet, le père du dessin original de ces jardins. Bosmelet, c'est aussi l'histoire contemporaine, tragique, en fait, l'une des plus importantes base de lancement de V1 durant la seconde guerre mondiale, mise à l'abri sous les arbres vénérables du parc. Aujourd'hui, Bosmelet devient plus qu'un jardin, c'est un vrai lieu dédié à l'Art, aux Arts : exposition permanente du travail d'Alain Germain, expositions temporaires et concerts dans La Chapelle. Dans l'esprit d'Alain et Vincent, l'Art des Jardins et les autres Arts pourraient bientôt cohabiter sur tout l'espace du site.

Alors, soyons clairs, que tous ceux qui viennent sur internet pour voir des films de deux minutes passent leur chemin. Impossible d'échanger avec Monique et Thierry Dronet pour deux minutes de film, ce serait injurieux et surtout, nous nous sommes racontés tellement de choses superbes sur Berchigranges et les jardins en général que je ne peux que vous les retransmettre. Je ne vous dis rien, ce fut un moment magique, avec une lumière superbe, et un lieu.... En tout cas, un moment de pur bonheur avec ces deux amoureux des jardins... https://www.berchigranges.com https://www.jardins-grand-est.com/lis... http://www.jardin-jardinier.com

Lauréat du Concours jardiner Autrement, Eric est bien connu du monde du végétale tant que pépiniériste spécalisé dans les plantes aquatiques. Mais c'est avant tout un immense amoureux de la nature, Après une jeunesse dans le béton des cités, avec son jeune frère, ils ont pris le parti de vivre pour et dans la nature. Paysagiste et pépiniériste pour l'un, photographe animalier pour l'autre, la nature c'est leur nature. Jardiner Autrement ne s'y est pas trompé, le Flérial est un exemple de sanctuaire où la nature a toute sa place, où le paysagiste a fait d'un lieu improbable une réserve de biodiversité et en même temps son lieu de travail. Alors, s'il arrive qu'Eric ait des grands coups de gueule, c'est qu'il a de bonnes raisons, et surtout qu'il sait de quoi il parle. Au fait, dans ce lieu battu par les vents, où l'eau est une richesse fragile, Eric a créé une pépinière de plantes aquatiques. A coeur vaillant, rien d'impossible. Il a aussi écrit le "Jardin Punk" et fait parti des rédacteurs de la chaîne des jardins qui monte et qu'il faut soutenir : Hortus Focus https://www.jardiner-autrement.fr http://www.lapepiniereaquatique.com https://magazine.hortus-focus.fr

Linda et Rodolphe Vétu habitent non loin de Lille. Expérimentateurs avant tout, et farouchement décidés à faire du beau et du bon, ils ont trouvé dans leur jardin un vrai territoire de découvertes et d'essais. Raison pour laquelle ils ont été primés dans le cadre du concours "Jardiner Autrement 2018" tant pour la rigueur de leur travail que pour le plaisir qu'ils ont à transmettre et à partager leurs expériences. Le jardin Physis fait bien sûr parti du réseau jardin Passion, cette association qui regroupe nombre de jardins très qualitatifs des Hauts de France.
http://www.jardiner-autrement.fr
http://www.jardinspassions.fr Jardiner Autrement est piloté par la SNHF dans le cadre de l'opération EcoPhyto du Ministère de l'Environnement et des Energies.

Monique et Bernard Vasse vivent à Foulbec, dans l'Eure, au milieu des boucles de la Seine. Ils ont créé un coin de paradis quand la civilisation en avait décidé autrement. La ferme familiale s'est retrouvée coupée en deux par la route qui arrive directement du Pont de Tancarville. Qu'à cela ne tienne, Monique plante, plante et replante, à l'abri de grands arbres que son papa avait plantés autour de la propriété pour se protéger du vent... ah oui, il y a aussi le vent.
Et pourtant, tant d'amour des plantes est donné à ce jardin qu'on en oublierait presque toute cette adversité. Monique vous fera partagé sa passion des plantes sans compter.
Une promenade incontournable avec une jardinière particulièrement attachante.
http://www.normandie-tourisme.fr/a-voir-a-faire/lieux-de-visite/parcs-et-jardins-de-normandie-300-1.html



Jardin jardinier a eu la chance de s'entretenir avec cette grande dame des jardins qu'est Marie José Degas. Son jardin ou plutôt ses jardins sont un lieu unique, où chaque recoin recèle un trésor que la propriétaire aura été chercher souvent aux antipodes, par curiosité mais aussi par jeu. Elle nous parle de son jardin avec passion, de ses rêves d'aventurière, du plaisir de transmettre. En plus du jardin, elle nous donne une belle leçon de philosophie. Son regard pétillant vous inonde de sa passion débordante, et encore j'ai du limiter toute la durée de l'interview à 8 minutes... alors, impatients, passez votre chemin, mais passionnés de jardins, ne loupez pas cette belle rencontre. Merci Madame Degas

Quitte à ce que sa modestie en prenne un coup, ce lauréat 2018 de Jardiner Autrement est l'une des rares personnes à parler de jardin avec autant d'amour. Pourtant, ce n'est pas vraiment son jardin, il en a plusieurs et dans chacun d'entre eux, il anime, il fédère, il partage cette passion du jardin, de la nature et de la biodiversité, comme ici aux Mureaux. Jardiner Autrement a voulu mettre en avant ce travail des bénévoles qui placent le jardin au centre du lien social. Le jardin comme lien social, tout un programme et dans le respect de la biodiversité, toute une pédagogie. Une très jolie aventure qui est le quotidien de Michel et que nous vous partageons.